La CCICA craint la destruction des organismes dans la région.

9 décembre 2014

La Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA) est inquiète des possibles fermetures d’organismes régionaux par le gouvernement Couillard.

 

«Le gouvernement libéral fait preuve d’un manque de transparence et semble peu se soucier des impacts sur les régions comme la nôtre» dénonce Normand Gauthier, président de la CCICA.

 

La Chambre croît que la disparition des CLD, de la Conférence régionale des élus (CRÉ) et des Carrefours jeunesse emploi  aura de grandes conséquences sur le dynamisme d’une  région comme l’Abitibi-Témiscamingue.

 

 « Il ne faut pas oublier que les organismes dont il est question, sont des partenaires importants dans la réussite d’évènements et le démarrage d’entreprises sur le territoire. Leur disparition viendrait créer un vide considérable autant au niveau financier que dans l’accompagnement des entrepreneurs » souligne M. Gauthier

 

La CCICA souhaite que les élus prennent le temps de considérer sérieusement les impacts de leurs décisions pour les régions. «Nous n’accepterons pas que notre région soit vidée de ses acquis, les élus de l’Abitibi-Témiscamingue doivent se lever et ne pas attendre qu’il soit trop tard », termine Normand Gauthier.

 

©2018 Chambre de Commerce et d'Industrie du Centre-Abitibi • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager