Augmentation des taxes foncières agricoles : La CCICA appelle à la négociation

2 février 2017

AMOS, LE 1ER FÉVRIER 2017 –  La Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA) demande au gouvernement d’agir rapidement à la demande de l’Union des producteurs agricoles (UPA) et d’organiser une table de négociation concernant les modifications au Programme de crédit de taxes foncières agricoles. La réaction des acteurs de développement économique du territoire de la MRC  fait suite au moyen de pression des producteurs agricoles qui souhaitent bloquer l’accès sur leurs terres aux motoneigistes.

Importantes pertes envisagées

Ce moyen de pression envisagé par les agriculteurs engendrerait de graves conséquences pour l’économie de la région, notamment dans le secteur touristique. En plus d’être la porte d’entrée des motoneigistes ontariens et canadiens, l’industrie de la motoneige rapporte plusieurs millions de dollars de retombées économiques en Abitibi-Témiscamingue. En 2012, cela représentait plus de 60 M$, tel qu’indiqué dans un récent article de Radio-Canada.

« On ne peut se permettre de perdre un aussi gros élément du tourisme témiscabitibien. Tout le monde en bénéficie; les commerçants locaux, les hôteliers, les restaurateurs, etc. Sans oublier la visibilité qui en découle. D’un autre côté, nos agriculteurs ont besoin d’être appuyés, puisqu’ils constituent, eux aussi, une part importante de notre économie locale. » explique Normand Gauthier, président de la CCICA.

Aucun parti pris

La CCICA tient à préciser que cette demande n’est pas en faveur ni des agriculteurs, ni des motoneigistes : « On comprend les raisons qui poussent l’un ou l’autre des partis à réagir et c’est tout à fait légitime. On veut simplement qu’il y ait une étape de négociations. Un dialogue permettra de faire avancer les choses et peut-être diminuer les impacts dans notre région, mais aussi dans les autres régions du Québec. », précise Normand Gauthier, président de la CCICA.

Rappelons que le 1er janvier dernier entrait en vigueur la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et du Québec (MAPAQ), augmentant ainsi les taxes de près de 40 % pour plusieurs agriculteurs en région.

-30-

Source : Joanne Breton - Directrice générale 819 732-8100 poste 203 - direction@ccica.ca

©2018 Chambre de Commerce et d'Industrie du Centre-Abitibi • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager