Dossier du CGER : Une ouverture de la Ville mais l’inquiétude demeure

7 février 2017

Amos, le 7 février 2017 – De nombreux commerçants et citoyens étaient présents hier soir à la séance du conseil municipal de la Ville d’Amos afin de connaître la position et les décisions prises quant au dossier du CGER. Le maire de la Ville, M. Sébastien d’Astous, a annoncé à l’assemblée qu’il souhaite évaluer l’offre du CGER avec un comité consultatif, composé de représentants de la Ville et de commerçants, en se donnant jusqu’au 31 mars pour prendre une décision.

Il y a près de trois semaines que l’inquiétude des commerçants et citoyens montent quant au souhait du conseil municipal de la Ville de confier la tâche de gestion de sa flotte d’équipements roulant au CGER, un organisme gouvernemental. Un regroupement de commerçants et de citoyens s’est formé, appuyé par la Chambre de commerce et d’industrie du Centre Abitibi (CCICA), et s’est rencontré à trois reprises avant la séance du conseil municipal d’hier soir. Ce regroupement avait demandé à la Ville un sursis d’un an dans le dossier afin de pouvoir bien évaluer la situation et d’être rassurés, étant donné l’impact négatif d’une telle décision sur l’achat local et sur les coûts supplémentaires que devront assumer l’ensemble des citoyens. 

Suite à la décision prise hier en conseil de Ville, les commerçants apprécient l’ouverture à la collaboration dans ce dossier mais restent inquiets du court délai de moins de deux mois pour analyser l’entente du CGER et réfléchir à d’autres options. « Nous sommes satisfaits de la décision de la Ville, il nous donne une chance de collaborer, d’analyser les chiffres avec transparence et de négocier ensemble vers une solution la plus juste possible pour les entrepreneurs d’ici et les contribuables. Néanmoins, nous souhaitons que le mandat du comité consultatif soit élargi, que le délai de deux mois ne soit pas si rapproché mais plutôt allongé. De plus, la volonté des commerçants est que d’autres options que celle du CGER soient étudiées. » déclare M. Roland Doyon, propriétaire du Canadian Tire, membre du conseil d’administration de la CCICA et membre du comité de commerçants de la ville.

Le conseil de la Ville d’Amos souhaite que le comité consultatif soit composé de trois représentants de la Ville et de trois commerçants, prestataires de service dans les véhicules lourds, les véhicules légers et les pièces. Ces derniers seront nommés cette semaine par la CCICA qui communiquera rapidement avec la Ville pour prévoir une première rencontre.

-30 –

Source :

Joanne Breton – Directrice générale CCICA – 819 732 8100 – direction@ccica.ca

 

 

Voir aussi :

Echo Abitibien : CGER: un comité fera ses recommandations à la Ville d'ici le 31 mars

TVA : CGER : citoyens et commerçants inquiets à Amos

 

©2018 Chambre de Commerce et d'Industrie du Centre-Abitibi • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager